Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 17:00

Mardi 7 décembre, cli officielle chez gde, très officielle mais sans compte-rendu......

Il en sort qu'un nouvel arrêté complémentaire  est en préparation, d'une part pour l'installation du pré-broyeur ( qui est déjà installé...) et d'autre part pour fixer les seuils des COV et celui des dioxines/furanes, non écrits dans l'arrêté d'exploitation puisqu'il ne devait pas en avoir. " Etrange car il n'y a pas de combustion sur le site" c'est l'explication scientifique de l'inspecteur de la driee " les quelques traces s'expliquent par les résidus d'huiles".

Quant à gde, ils fournissent une autre explication :" la dioxine serait présente dans les matériaux avant broyage".

Etrange, comme dirait l'autre.

En l'absence de règlementation pour les broyeurs, la préfecture a décidé de prendre le seuil de dioxines attribué aux incinérateurs.......sauf que les incinérateurs ont des contraintes anti-pollution et des contrôles beaucoup plus astreignants.......... non imposés à gde.

Maintenant c'est officiel, ils ont le droit de nous arroser de COV et de dioxines.

Pour ce qui est des particules de rouilles et autres métaux que l'on retrouve sur nos fenêtres ou mobilier de jardin, là vous avez rêvé car elles ne sortent pas de l'usine.

Pour finir il y aurait des nuisances sonores : gde réfléchit pour faire installer des écrans devant les sources ( pelle-grappin, chargement des camions...) mais pas de mur anti-bruit .......et de toute façon " vous habitez une zone industrielle, alors du bruit vous en aurez toujours"!

 

 

Partager cet article

Repost 0
respirez c'est Limay
commenter cet article

commentaires

catherine 14/12/2010 18:00


le match entre GDE et les services publics est bien rodé ! tout le monde se renvoi la balle , se contredit et en gros : tout va bien !!! de cette gué-guerre , nous serons les seuls les
victimes.
nous rêvons nous pauvres riverains lorsqu'en ouvrant une porte, nous sommes pris à la gorge par une odeur , si forte, qu'on rentre tout de suite chez nous ;
au moment de fermer les volets , là : boum ! et une épaisse fumée illuminée par leurs spots extérieurs , pour concurrencer les lumières de Noël .
sommes nous les dindons de ...Noël ou ...de la farce !!!!!!
alors , ils nous faut écrire au Père Noël de venir à notre secours ! ! !


Paquita 09/12/2010 14:56


C'est inadmissible !
Et les contrôles ?... Qui va les effectuer ?
Pas de compte rendu ?... Mais quel manque de professionnalisme !!! Je suis scandalisée.


Jean 09/12/2010 11:38


D’après ce que je lis, je m’inquiète de plus en plus ,mais il ne faut pas capituler :
1- de toute façon " vous habitez une zone industrielle, alors du bruit vous en aurez toujours"
Tiens ,j’avais pas vu, je rêvais peut-être déjà, mais peut-être si c’est vrai, au niveau des impôts, foncier et habitation ce n’est plus les mêmes bases de calcul??????
2- la dioxine serait présente dans les matériaux avant broyage
Donc ce serait de la faute des fabricants de ces matériaux, je suis mord de rire, c’est trop simpliste comme argument ????
3- absence de réglementation pour les broyeurs !!
Bizarre, tout est réglementé dans ce pays, sauf peut-être les broyeurs « sauvages »
4- Maintenant c'est officiel, ils ont le droit de nous arroser de COV et de dioxines.
c’est peut-être pour cela que je perds mes cheveux ,non mais sans rire, car cela ne l’est pas, mais tout ces producteurs de produits « BIO » des environs risquent de perdre leur label AB ,c’est
grave ????


Présentation

  • : Le blog de Arpal
  • Le blog de Arpal
  • : blog des riverains excédés par les nuisances de l'usine GDE de Limay
  • Contact